Jeunesse/roman jeunesse

Activité hors-piste : lire le journal de Mina.

Un hommage aux mots, à la poésie, à ce qu’il y a de meilleur dans ce monde et qui vaut la peine d’être cherché. – La Revue des livres pour enfants.

tumblr_inline_nxidsoooJ81qbgiev_500-2
Je m’appelle Mina
 me faisait de l’œil depuis sa nomination aux prix sorcières, avec son titre à rallonge et son contenu, à première vue, inhabituel. Une nuit m’a suffit pour le terminer, et j’ai refermé le livre avec peine comme tout bon livre qu’on ne veut pas quitter. Plus qu’un livre, plus qu’une histoire, c’est la petite Mina que je voulais encore suivre dans ses aventures quotidiennes, et c’est avec plaisir que j’ai appris qu’avant ce bouquin là, David Almond avait écrit Skellig, mettant en scène notre chère petite Mina McKee… mais je ne peux en dire plus de peur d’en dévoiler trop.

Mina, Mina, Mina… ah ! Petite Mina ! Une petite fille qui n’arrive pas à s’intégrer à l’école, et pour cause, les devoirs qu’on lui demande de faire sont d’un ennui ! – (et on est tous passés par là). De l’extérieur, peut-être certains ont-ils vu une élève bornée ? Une enfant têtue ? Un OVNI, une mystérieuse, intelligente et perspicace petite fille, oui ! voilà comment je perçois Mina. Curieuse et respectueuse, pleine de bonté envers la nature et ce que la Terre lui offre. Fascinée par William Blake et les chouettes, avec plus d’un mot dans son sac, elle écrit son journal perchée du haut de son arbre. Elle joue avec les mots, ils semblent danser sous sa plume – et donc, celle de David Almond, bien sûr – et nous invite régulièrement à faire de même grâce à ses activités hors piste toutes plus farfelues les unes que les autres, nous invitant à regarder le monde qui nous entoure d’un nouvel œil. Ici, l’on va s’arrêter pour former un cercle avec notre main pour regarder le ciel à travers ; et là nous allons nous arrêter pour regarder danser la poussière dans un rayon de lumière…

Ses réflexions sur le monde qui l’entoure, sur la bêtise d’un système parfois trop fermé, sur certains évènements passés qu’elle considère avec beaucoup de recul, font d’elle une petite fille mature, mais avant tout émerveillée – bien au delà de sa timidité. Elle s’appelle Mina, elle adore la nuit. Et, je vous le dis tout de suite, une fois le livre terminé, elle va beaucoup vous manquer ! Et vous ne l’oublierez jamais

Activité Hors Piste. Allez vous coucher. Dormez en volant. Volez en dormant. – p. 212, Folio Junior.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s